High Sea Looters

Salut ! Pouvez-vous me présenter le groupe ?

Dans le groupe il y a Jobilly au chant et à la guitare (et mandoline), Jonas à la basse et au chant, Davy à la guitare électrique, Jeanne au violon, Bertier à la batterie et Clara à l accordéon.

Comment en êtes-vous arrivés à cette formation ?

Jo et Jonas ont initié le groupe avec l’enregistrement du premier album par amour pour les histoires de pirates et le whisky. Jeanne et Clara les ont rejoints puis Davy et Bertier. On est tous amis et on aime passer des moments ensemble avec la musique ou sans.

De quoi parlent vos chansons ?

Les chansons parlent de Kraken, de rhum, de rats, d’équipages de marins pirates, de cimetières et de chats méchants.

Quelles sont vos influences ?

On est influencés par la musique punk folk, celtique, le bluegrass, les Pogues, Flogging Molly et bien d’autres.

Comment composez-vous ?

Jo apporte des idées de mélodies et des grilles d’accords, Clara et Jeanne travaillent sur les arrangements mélodiques, on discute de la structure tous ensemble puis Jonas et Jo écrivent les histoires des morceaux.

Quelle importance portez-vous à l’environnement ?

Notre environnement immédiat a une grande importance pour nous à savoir qu’il vaut mieux qu’on soit sûrs qu’il y ait toujours du cidre, quelques bières et un bon whisky à portée de main.

Et votre rapport à la politique ?

Les vastes débats politiques ne sont pas la priorité des pirates que nous sommes.

Comment voyez-vous votre futur ?

On a envie de jouer au maximum, de faire des tournées et aussi de composer de nouveaux morceaux.

Est-ce dur de vivre de son talent ?

Oui c’est dur de vivre de son talent.

Comment vivez-vous les réseaux sociaux ?

On vit les réseaux sociaux d’assez loin; on a quand même, à part Jonas, tous un téléphone avec internet à disposition.

 

Comment vous sentez-vous face à la multitude d’artistes plus au moins talentueux, présents sur ces plateformes ?

On ne porte pas trop d’attention à l’immense nombre d’artistes présents sur les plateformes internet, on se concentre sur notre musique et sur notre son pour qu’ils nous correspondent au mieux.

Est-ce une obligation d’être présent sur le net ?

Aujourd’hui je crois qu’on ne peut pas ne pas être sur internet puisque tous les événements ou presque sont relayés sur la plateforme. L’écoute des musiques également.

 

Un coup de coeur à partager ?

Coup de coeur pour l’Octomore, le Gabo, et les jardiniers espiègles en tout genre.

Une question que vous avez toujours vouluqu’on vous pose ?

Quel est votre secret pour produire un cidre aussi fort et goutu ?

Où est-ce qu’on peut vous trouver ?

On peut nous trouver sur notre page fb « High Sea Looters » et sur bandcamp où il y a l’album et l’EP en libre écoute ou à acheter, et à Urgence Disk de l’Usine !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *