L’édito de l’été

Enfin l’été et sa pseudo libération. Qui sonne comme un appel à se serrer les coudes. Chacun à sa manière et suivant ses possibilités, supportons tous ces magasins, artistes, créateurs, indépendants, producteurs, lieux nocturnes, lieux culturels, restaurants, bars et rêveurs. Qu’ils soient d’ici, d’un canton romand, d’outre Sarine, de France ou d’une autre partie du monde (si tu trouves pas local évidemment !) mais soutenons ensemble en achetant, peut-être moins mais mieux, et en se tournant vers une production plus humaine, plus honnête.

Pour aller dans ce sens, le 1ERFLIRT a cassé sa tirelire pour payer l’impression de ce numéro, ainsi il a pu offrir toutes les annonces et réaliser gratuitement la plus part aussi de ce mini magazine à quelques un de ces acteurs.

En parlant d’acteurs n’oublions pas non plus que nous avons la joie et l’honneur de vous présenter quartes artistes du cru talentueux qui eux aussi ont besoin de vous, de nous pour perdurer dans leur domaine respectif ne serait-ce que par votre regard posé sur leur travail. Ce qui est en somme peut-être la finalité de toute création, « se faire voir ».

Je vous souhaite une bonne lecture. Et comme hier, aujourd’hui et demain, prenez soin des autres, de vous.

Bons flirts estivaux à tous.

Luc


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *